Le Texas Hold’em est la plus populaire des variantes du poker. Tous les plus grands tournois de la planète (dont la plupart des World Series of Poker, le World Poker Tour ou encore l’European Poker Tour) se disputent en no-limit.
En fait, le Texas hold’em est si populaire que beaucoup de joueurs de poker ne réalisent même pas qu’il existe d’autres format de jeu.

Apprendre à jouer au poker Texas hold’em n’est pas si difficile… mais la simplicité des règles du jeu ne doit pas vous induire en erreur. Les situations différentes sont infinies, elles en font un jeu vaste et très complexe au plus haut niveau . Quelques secondes pour apprendre, une vie pour maîtriser !

Avant de disputer votre première partie, familiariser vous avec les règles basiques duTexas hold’em . Nous vous les expliquons un peu plus bas.

Les règles du Texas Hold’em

Comment jouer au Texas hold’em? Le but de chaque joueur de Texas hold’em et de faire la meilleure combinaison de 5 cartes en se basant sur la charte du poker. Cette charte est la même pour la quasi-totalité des variantes du poker ce qui fait le trait d’union entre le 5- Card Draw et le texas. Pourtant, le déroulement de chaque coup est différent.

Au Texas hold’em, chaque participant se voit distribuer deux cartes dont lui seul à connaissance (les « hole cards »), puis, au fil des tour de jeu, cinq cartes communes supplémentaires sont éventuellement mises en jeu. Ces cartes forment le tableau de jeu (le “board”) et chaque joueur doit en utiliser au moins 3 pour former une combinaison valable.

Ces 5 cartes communes sont distribuées en trois étapes. Les trois premières cartes supplémentaires sont appelées le “flop”. Puis une carte de plus est éventuellement distribuées, le “turn” (le tournant, ndlr). Enfin, l’ultime carte commune entre en jeu sous le nom de “river” (la rivière, ndlr).

Les joueurs forment la meilleure combinaison de 5 cartes en s’appuyant sur les 7 cartes disponibles (2 cartes privatives et 5 cartes communes, ndlr). Vous pouvez jouer le tableau si la combinaison formée par les cartes communes est meilleure que celle obtenue avec vos cartes privatives. Il n’est pas obligatoire d’utiliser au moins une carte privative pour gagner le coup.

Si les tours d’enchères provoquent l’abandon de tous les adversaires de celui qui a misé, le dernier joueur en jeu rafle le pot commun sans montrer ses cartes. Pour cette raison, un joueur n’est pas obligé de posséder la meilleure combinaison pour gagner le coup. Un joueur peut toujours « bluff » et faire abandonner de meilleures mains. Si aux moins deux joueurs complètent les quatre tours d’enchères et vont jusqu’au showdown (l’abattage, ndlr), la seule possibilité pour empocher le pot est d’avoir la meilleure combinaison de 5 cartes.
Entrons dans le vif du sujet et penchons nous notamment sur le déroulement du jeu et des tours d’enchères. Pour commencer nous allons étudier les positions clés de la table – le bouton et les blindes (petite blinde et grande blinde).